•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de médecins dans les CHSLD : les omnipraticiens prêts à aider

CHSLD

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) reconnaît le manque de médecins pour assurer les soins dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), particulièrement à Montréal.

L'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal (ASSSM) a lancé récemment un appel aux omnipraticiens pour qu'ils acceptent de se rendre davantage auprès de la clientèle âgée qui vit en hébergement de longue durée.

Selon l'ASSSM, 1000 résidents de CHSLD n'ont pas accès à un médecin actuellement, ce qui les oblige à se rendre à l'urgence pour un suivi.

Le Dr Serge Dulude, directeur de la planification à la FMOQ, affirme que la fédération est prête à offrir son aide, mais que le problème est de taille. « Le phénomène s'est accentué de façon très importante dans les 12 derniers mois », souligne-t-il.

Des solutions à moyen terme

Selon le Dr Dulude, l'acquisition de meilleurs équipements contribuerait à attirer les médecins dans les CHSLD, puisque la clientèle nécessite des soins plus complexes.

La FMOQ estime par ailleurs que le mode de rémunération des médecins qui pratiquent dans les CHSLD doit être revu, car la rémunération à l'acte, actuellement en vigueur, n'est pas adéquate pour une clientèle qui demande du temps.

Le Dr Dulude affirme que l'entente qui vient d'être conclue entre le ministère de la Santé et la Fédération des médecins omnipraticiens prévoit des changements pour la couverture des besoins en soins de longue durée, mais les modalités d'application restent à négocier.

D'après le reportage de Caroline Jarry

Société