•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déficit manitobain moins important que prévu

Le premier ministre sortant, Greg Selinger, a dévoilé sa vision du Manitoba pour les quatre prochaines années.

Le premier ministre sortant, Greg Selinger, a dévoilé sa vision du Manitoba pour les quatre prochaines années.

Photo : Louis-Philippe Leblanc

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement néo-démocrate a rendu public vendredi le rapport annuel de la province pour l'exercice terminé le 31 mars 2011. On y apprend que le déficit du Manitoba s'élève à 298 millions de dollars, soit 250 millions de moins que ce que prévoyait le gouvernement.

« Le déficit est moindre parce que l'économie a été très bonne ici dans la province du Manitoba durant l'année 2010 et le premier trimestre de 2011. C'est un bilan très positif », affirme le premier ministre, Greg Selinger.

Le chef du Parti progressiste-conservateur s'est empressé de minimiser cette nouvelle. « Le NPD et M. Selinger ont un problème de crédibilité majeur en dévoilant des chiffres en période préélectorale », a affirmé Hugh McFadyen.

Il ajoute que le NPD n'est pas réaliste en voulant éliminer la dette d'ici 2014. Les conservateurs prévoient, eux, de revenir à l'équilibre budgétaire d'ici 2018.

Si le déficit est moindre que prévu, il ne comprend toutefois pas les coûts engendrés par les inondations, qui devraient s'élever à quelque 750 millions de dollars. Le gouvernement fédéral en couvrira une grande partie, affirme Greg Selinger, qui évalue à 200 millions la facture dont devra s'acquitter la province.

« L'année budgétaire en cours pourrait ne pas être aussi bonne que ce qui était anticipé par le gouvernement, selon les indicateurs économiques », estime de son côté un économiste de l'Université du Manitoba, Fletcher Baragar.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !