•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Diouf arrêté aux États-Unis

Mignane Diouf

Mignane Diouf

Photo : Pépé / Impact de Montréal

Jean-Patrick Balleux

Mignane Diouf se retrouve dans de beaux draps. Dimanche, au lendemain la victoire de l'Impact contre les Stars au Minnesota, l'avion qui devait ramener l'équipe à Montréal a été retardé en raison de l'ouragan Irene. C'est ici que les problèmes de Diouf, une recrue de l'Impact, ont commencé.

Selon nos sources, Mignane Diouf a été arrêté à 14 h 52 pour vol à l'étalage dans une boutique d'électronique près de l'aéroport de Minneapolis-St. Paul. Selon le rapport d'incident, le joueur de 22 ans aurait pris une paire d'écouteurs d'une valeur de 600 $ sur un présentoir, avant d'être détenu par les autorités.

Il a été libéré moyennant le paiement d'une caution de 6000 $, après un court séjour en prison.

L'Impact de Montréal a confirmé la nouvelle, mercredi après-midi. Le club a fait appel à un avocat afin qu'il soit représenté légalement. On ne sait pas pour l'instant si Diouf sera en uniforme samedi contre les Strikers à Fort Lauderdale, mais il continue de s'entraîner avec l'équipe.

« C'est la situation d'un individu qui pourrait avoir des problèmes parce qu'il n'est pas citoyen canadien ou résident du Canada, a expliqué Stephane Hainsfield, avocat en immigration, pour Lapointe et associés. S'il devait être reconnu coupable, un rapport d'interdiction de territoire pourrait être rédigé par l'Agence des services frontaliers et Diouf pourrait être traduit devant la commission de l'Immigration pour faire face à cette interdiction de territoire. »

Rapport d'événements

Le rapport précise la séquence des événements : un groupe de joueurs de l'Impact est entré dans le commerce électronique et après son départ, un employé a remarqué l'absence des écouteurs. Les autorités aéroportuaires, alertées, ont visionné la bande vidéo de sécurité, avant retrouver les joueurs présents plus tôt dans le commerce à une porte d'embarquement.

Selon le rapport, Diouf aurait alors lui-même dit : « Je vais payer. Je vais payer. » Les cartes de crédit et de débit de Diouf ont toutefois été refusées par le système. Le commerçant a décidé de porter plainte.

Enquête et conséquences

Le dossier de Diouf est à l'enquête. Si les autorités américaines devaient porter des accusations, la carrière du joueur, qui n'a pas la citoyenneté canadienne, ni américaine, pourrait être compromise en Amérique du Nord.

« Sa carrière pourrait être compromise parce que c'est à la discrétion de l'agence. Si la preuve tend à démontrer que l'individu s'est mis les pieds dans les plats, il pourrait avoir de sérieux problèmes. S'il est interdit de territoire, il devra quitter le Canada et ne pas revenir sur le territoire sauf sur autorisation écrite du ministre », laisse entendre Stephane Hainsfield.

Mignane Diouf est un produit de l'Institut Diambars au Sénégal, une école mise sur pieds par de grands joueurs professionnels des ligues européennes pour développer le talent africain. À la demande de l'ancien entraîneur de l'Impact, Marc Dos Santos, qui en avait fait son projet « personnel », il a été prêté à la formation montréalaise pour la saison 2011 dans la NASL.

Cette histoire s'ajoute à une longue liste d'une saison en montagnes russes pour l'Impact : le départ de Dos Santos et l'intérim de Nick De Santis, le renvoi de plusieurs joueurs et l'arrivée de nouveaux, le lavage de linge sale sur la place publique entre la direction de l'équipe et les Ultras, les fervents partisans du club.

L'équipe occupe actuellement l'avant-dernier rang du classement de la NASL, à 3 points d'une place pour les séries et surtout, à quelques mois de son entrée en MLS.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports