•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Greg Selinger reçoit officiellement l'investiture du NPD

Le chef du NPD, Greg Selinger, s'exprime devant des partisans lors de sa soirée d'investiture au Collège universitaire de Saint-Boniface.

Le chef du NPD, Greg Selinger, s'exprime devant des partisans lors de sa soirée d'investiture au Collège universitaire de Saint-Boniface.

Photo : Louis-Philippe Leblanc

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ce n'était qu'une formalité, la dernière cérémonie d'investiture du NPD au Manitoba a eu lieu lundi soir dans la circonscription francophone de Saint-Boniface, représentée par le premier ministre.

Greg Selinger a profité de son investiture pour fouetter ses troupes avant les élections du 4 octobre prochain.

Même si la campagne n'est pas encore déclenchée officiellement, les partisans se sont montrés déterminés à décrocher pour la première fois de l'histoire du Nouveau Parti démocratique un quatrième mandat d'affilée.

« Est-ce que c'est nécessaire de risquer de changer de gouvernement? On a fait beaucoup de choses ensemble », a déclaré M. Selinger.

Pour ce dernier, le défi est de taille puisqu'il s'agira de sa première campagne électorale à la tête du parti. Greg Selinger a été élu chef de parti le 19 octobre 2009 et nommé premier ministre, quelques mois après la démission de Gary Doer.

Lucille Cenerini a fait sa connaissance il y a une trentaine d'années, à l'époque où il était conseiller municipal. « Il est devenu chef du NPD dans des temps assez difficiles, si on pense à la crise économique et aux inondations. Il a vraiment démontré ses qualités comme chef », estime cette partisane.

Certains, comme Éric Plamondon, membre du parti depuis plusieurs années, se réjouissent de l'attention dont bénéficie Saint-Boniface grâce à Greg Selinger.

Le NPD détient actuellement 36 des 57 sièges à l'Assemblée législative du Manitoba, les conservateurs en occupent 18 et les libéraux un seul. Deux sièges sont vacants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !