•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une coalition réclame l'abolition de la taxe scolaire

Lorne Weiss, président de la coalition manitobaine de financement de l'éducation, en conférence de presse lundi

Lorne Weiss, président de la coalition manitobaine de financement de l'éducation, en conférence de presse lundi

Photo : Louis-Philippe Leblanc

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À quelques jours du déclenchement des élections provinciales, la coalition manitobaine de financement de l'éducation lance un défi aux chefs de parti : réduire les taxes scolaires.

Le groupe d'agriculteurs, de propriétaires de chalets et de représentants de la Chambre de commerce du Manitoba souhaite que la province finance l'éducation à 80 % plutôt qu'à 65 %, comme c'est le cas actuellement.

Au Manitoba, les écoles sont financées à un tiers par les taxes scolaires et deux tiers par la province.

Le président de la coalition, Lorne Weiss, veut que les partis politiques proposent un plan de financement différent. Il reconnaît qu'il s'agit d'un changement important, mais il estime que « c'est justement le rôle d'un gouvernement élu de faire des réformes ».

« Tout le monde a la responsabilité de payer pour l'éducation publique, selon Robert Brunel, agriculteur et membre de la coalition, mais il doit y avoir des règles plus équitables », ajoute-t-il. La coalition veut que les citoyens paient en fonction de leurs revenus et de la valeur de leurs propriétés.

La coalition souhaiterait qu'ultimement la taxe scolaire soit abolie.

Le parti conservateur et le parti libéral se sont déjà montrés ouverts à l'idée d'un financement des écoles qui proviendrait à 20 % des taxes et à 80 % de la province.

Il s'agit d'une bonne première étape, selon la coalition.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !