•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je ne me considère pas comme une activiste » - Catherine Deneuve

Catherine Deneuve en entrevue avec Anne-Marie Dussault

Catherine Deneuve en entrevue avec Anne-Marie Dussault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De passage à Montréal pour recevoir un prix hommage au Festival des films du monde, la grande actrice française Catherine Deneuve a rencontré Anne-Marie Dussault, avec qui elle s'est notamment entretenue de l'évolution des luttes féministes.

Mme Deneuve affirme que si elle a fait plusieurs choses dans sa vie pour la cause des femmes, elle ne se considère pas comme une activiste. « Je ne suis pas dans des mouvements avec des rendez-vous précis, je ne suis pas dans cet esprit-là », a-t-elle déclaré.

Celle qui avait signé en 1971 le manifeste des 343, un appel au droit à l'avortement, se dit surprise qu'il y ait encore des mouvements antiavortement aux États-Unis. « Je suis étonnée qu'après autant d'années cela reste quand même difficile et remis en question », a dit l'actrice.

Le manifeste des 343, rédigé par Simone de Beauvoir, a été signé en 1971 par 343 femmes qui avouaient avoir subi un avortement, dont plusieurs personnalités publiques. Ce coup d'éclat, qui avait fait sensation en France, exposait à l'époque ces femmes à des poursuites pénales.

Selon elle, si la cause des femmes a progressé en général, il en reste énormément à faire dans beaucoup de pays du monde. « Même si les choses se sont beaucoup améliorées, les femmes n'ont pas encore la situation qu'elles devraient avoir », a affirmé Mme Deneuve.

Les femmes au pouvoir

Catherine Deneuve souhaite-t-elle voir une femme à la tête de la France? Oui, si elle a les qualités requises, répond-elle, disant ne pas vouloir mettre absolument les femmes d'un côté et les hommes de l'autre.

Selon elle, le parcours d'une femme comme Ségolène Royal, arrivée deuxième derrière Nicolas Sarkozy lors de la campagne électorale de 2007, est déjà un pas dans la bonne direction.

Elle croit toutefois qu'il y a encore de grandes réticences à ce sujet chez les Français. Selon elle, dans les médias lors de la campagne électorale de 2007, « elle a été attaquée comme peu d'hommes seraient attaqués pour les mêmes raisons ».

Catherine Deneuve estime que les choses ont tout de même changé, des femmes ayant pris le pouvoir à plusieurs endroits dans le monde, des pays nordiques à l'Argentine.

Et pour la France en général, elle souhaite « plus d'équité entre les hommes et les femmes », au niveau professionnel et surtout, au niveau salarial.

Christine St-Pierre, Catherine Deneuve et Serge LosiqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Catherine Deneuve reçoit le « Grand Prix spécial des Amériques » dans le cadre du FFM, aux côtés de la ministre Christine St-Pierre et de Serge Losique

Honorée au FFM

Dimanche soir, Catherine Deneuve a reçu le Grand prix spécial des Amériques au Festival des films du monde de Montréal.

Quelques heures avant cet hommage, elle s'était rendue au Musée des beaux-arts de Montréal visiter l'exposition sur Jean Paul Gaultier, qui fut le créateur de plusieurs de ses costumes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !