•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Grande Boucle globalement propre

Le vainqueur du Tour de France, Cadel Evans, se rend à un contrôle anti-dopage.

Le vainqueur du Tour de France, Cadel Evans, se rend à un contrôle anti-dopage.

Photo : La Presse canadienne / Laurent Rebours

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Tour de France a été épargné par les scandales cette année. Aucun nouveau cas de dopage n'a été détecté après les derniers contrôles effectués à la Grande Boucle.

Les résultats complets et définitifs reçus par l'Union cycliste internationale (UCI) se sont tous révélés négatifs.

« D'un point de vue strictement technique, le bilan des activités antidopage du Tour de France 2011 s'est donc avéré extrêmement satisfaisant », a déclaré dans un communiqué la Dre Francesca Rossi, directrice de la Fondation antidopage de l'UCI (CADF).

Le président de l'UCI Pat McQuaid s'est aussi félicité de ces résultats : « Notre sport est sur la bonne voie et nous allons continuer à nous engager et à tout mettre en oeuvre pour le protéger. »

Un coureur a toutefois été déclaré positif durant l'édition 2011. Le Russe Alexandr Kolobnev (Katusha) avait été exclu le 11 juillet après un contrôle qui avait révélé la présence d'hydroclorotiazide, un diurétique, dans ses urines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !