ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'est du Canada se prépare pour l'arrivée d'Irene

La trajectoire prévue d'Irene

La trajectoire prévue d'Irene

Photo : Environnement Canada/Centre canadien de prévision d'ouragan

Radio-Canada
Mis à jour le 

Les autorités québécoises sont sur un pied d'alerte alors que l'ouragan Irene terminera sa course dans la province et occasionnera des vents violents et de fortes pluies.

Selon le météorologue René Héroux, d'Environnement Canada, les régions du sud et de l'est de la province seront particulièrement touchées dimanche après-midi avec des vents soufflant jusqu'à 100 km/h et des précipitations pouvant atteindre jusqu'à 125 millimètres en 12 heures.

Ainsi, l'Estrie, la Beauce, la région de Québec, Charlevoix, le Saguenay et la Côte-Nord pourraient subir les « restes » d'Irene. Arbres déracinés, branches cassées, toits arrachés et pannes de courant sont à prévoir, selon M. Héroux.

Les vents pourraient aussi occasionner de fortes marées et le météorologue affirme que toutes les berges du Saint-Laurent sont à surveiller, et ce, jusqu'en Gaspésie.

De son côté, la Sécurité civile du Québec dit avoir à l'oeil toutes les régions du Québec, à l'exception de l'Outaouais et de l'Abitibi-Témiscamingue. La Montérégie inquiète particulièrement les autorités qui surveilleront étroitement les niveaux d'eau.

Le conseiller de la Sécurité civile, Adi Jakupovic, a invité les citoyens et les municipalités à suivre les messages d'alerte météorologique à la radio et à la télévision ou sur Internet.

M. Jakupovic demande à la population d'être prudente et prévoyante et de communiquer avec les municipalités en cas de doutes ou de besoin.

Les Maritimes doivent s'attendre à une violente tempête

Par ailleurs, le passage de l'ouragan Irene se fera sentir à plusieurs autres endroits dans l'est du Canada lorsque la tempête atteindra le Maine et le nord du Nouveau-Brunswick tard dimanche ou lundi.

Selon le directeur de programme du Centre canadien de prévision des ouragans de Halifax, Chris Fogarty, le nord du Nouveau-Brunswick pourrait recevoir jusqu'à 100 mm de pluie.

La Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard devraient se préparer à subir des vents très violents qui pourraient souffler à près de 120 km/h dans certaines régions.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Vic Toews, a indiqué dans un communiqué que le gouvernement surveillait de près l'ouragan. Il a assuré qu'Ottawa travaillait en étroite collaboration avec les provinces et que si une aide fédérale était nécessaire, celle-ci serait fournie le plus rapidement possible.

M. Toews a aussi recommandé aux Canadiens de faire un plan pour être prêts à faire face aux 72 premières heures d'une situation d'urgence.

Irene a perdu un peu de sa vélocité vendredi et est maintenant une tempête de catégorie 2, avec des vents atteignant un maximum d'environ 175 km/h.

L'ouragan a détruit cette semaine des centaines de maisons sur des petites îles des Bahamas, mais a largement épargné la capitale, Nassau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Environnement