•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démission du premier ministre japonais

Le premier ministre démissionnaire du Japon, Naoto Kan
Le premier ministre démissionnaire du Japon, Naoto Kan Photo: AFP / Yoshikazu Tsuno
Radio-Canada

Le premier ministre du Japon, Naoto Kan, a annoncé vendredi sa démission, après seulement 15 mois à la tête du gouvernement.

Le chef du gouvernement était fortement impopulaire, notamment en raison de sa gestion de la catastrophe nucléaire de Fukushima, à la suite du séisme et le tsunami du 11 mars dernier.

Compte tenu des circonstances très difficiles, je pense que j'ai fait ce que je devais faire.

Naoto Kan

Dans un discours à la télévision, il a annoncé qu'il quittait la direction du Parti démocrate du Japon, mettant ainsi fin à ses fonctions de premier ministre.

La formation politique au pouvoir doit maintenant désigner leur nouveau dirigeant lundi, qui prendra ensuite la tête du gouvernement, devenant ainsi le sixième premier ministre du pays depuis 2006.

L'ancien ministre des Affaires étrangères Seiji Maehara, 49 ans, est considéré comme l'un des principaux candidats à sa succession. Les ministres Yoshihiko Noda (Finances) et Banri Kaieda (Commerce) sont également de possibles prétendants.

Le Japon vit une crise politique importante depuis le début des années 1990, alors que le pays plongeait en récession à la suite de l'éclatement de bulles spéculatives boursière et immobilière.

Avec les informations de Reuters, et La Presse canadienne

Économie