•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois chefs de partis débattent de l'éducation

Jon Gerrard, Greg Selinger et Hugh McFadyen ont participé à un débat sur l'éducation.

Jon Gerrard, Greg Selinger et Hugh McFadyen ont participé à un débat sur l'éducation.

Photo : Wab Kinew/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre et chef du NPD, Greg Selinger, le chef du Parti conservateur, Hugh McFadyen et celui du Parti libéral, Jon Gerrard, ont participé mercredi matin à un débat à saveur préélectorale organisé par la Manitoba Teacher's Society.

Les questions posées par les professeurs présents tournaient autour du nombre d'élèves par classe, du décrochage scolaire ou encore du financement de l'éducation.

Leslie Deck a été applaudie par ses confrères lorsqu'elle a témoigné que les enseignants devaient à la fois être les parents et les médecins de leurs élèves, tout en jouant le rôle de travailleurs sociaux.

Cependant, aucun des candidats n'a pris d'engagement lorsqu'elle a demandé qu'on réduise le nombre d'élèves par classe.

La situation des enseignants francophones n'a pu être abordée, faute de temps, au grand regret de la présidente des Éducatrices et éducateurs francophones du Manitoba, Arianne Cloutier. « Je suis très déçue, j'aurais vraiment aimé voir quelle aurait été leur réponse, j'aurais aimé voir s'ils étaient capables de répondre en français », a-t-elle indiqué.

Financement

De nombreux professeurs sont restés sur leur faim, s'attendant à ce qu'on leur promette davantage de ressources. « Je n'ai rien entendu de vraiment satisfaisant », a indiqué Raymond Desautels qui pense que les hommes politiques n'ont aucune idée de la réalité dans les salles de classe et des problèmes auxquels les professeurs sont confrontés.

Toutefois, le chef néo-démocrate et premier ministre Greg Selinger a affirmé que son parti avait augmenté le budget en éducation chaque année d'au moins autant que la croissance économique et qu'il pourrait poursuivre sur cette voie.

De son côté, le chef conservateur, Hugh McFadyen, est resté prudent sur des investissements en période d'instabilité économique, mais a promis qu'il n'y aurait pas de réductions budgétaires en éducation.

Le NPD détient actuellement 36 des 57 sièges à l'Assemblée législative du Manitoba, les conservateurs en occupent 18 et les libéraux un seul, détenu par Jon Gerrard. Deux sièges sont vacants. Les élections provinciales auront lieu le 4 octobre 2011.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !