•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand pitou flaire le cancer

Un berger allemand

Un berger allemand

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des chiens se sont montrés capables, après avoir reniflé l'haleine d'individus, de repérer ceux qui étaient atteints d'un cancer du poumon, affirment des chercheurs allemands.

Le Dr Enole Boedeker et ses collègues de l'hôpital Schillerhoehe ont soumis quatre chiens (un berger australien, un labrador et deux bergers allemands) à l'odeur de la bouche de 220 participants en suivant un protocole rigoureux.

Les antécédents des participants, les médicaments et leurs interactions clinicopathologiques ont été pris en compte.

Résultats : les chiens ont réussi à déceler la présence du cancer du poumon dans 71 cas sur une possibilité de 100. Ils ont aussi déterminé que 372 échantillons ne contenaient pas de trace de cancer sur une possibilité de 400, un taux de succès de 93 %, selon les chercheurs.

Les auteurs de ces travaux publiés dans l'European Respiratory Journal ajoutent que le flair des bêtes n'a pas été trompé par les différentes émanations des corps, comme les odeurs de tabac ou de nourriture.

Ils pensent que ce cancer dégage des odeurs distinctes et cherchent maintenant à les identifier.

L'objectif des scientifiques est de créer un capteur électronique capable de détecter rapidement la présence de tumeurs puisque le pronostic des patients atteints de ce type de cancer dépend grandement d'un diagnostic précoce.

Depuis 2003, d'autres équipes de recherche, britanniques et françaises, ont montré que les chiens pouvaient détecter la présence de tumeurs malignes de la prostate en reniflant l'urine.

Le saviez-vous?

En 2011, environ 25 300 Canadiens apprendront qu'ils sont atteints d'un cancer du poumon et 20 600 en mourront.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !