•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des hommages montréalais à Jack Layton

Jack Layton avec ses partisans à L'Olympia de Montréal.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La nouvelle de la mort de Jack Layton a suscité de nombreuses réactions dans la région de Montréal.

Le maire de la métropole, Gérald Tremblay, a tenu à rappeler l'engagement du politicien dans le monde municipal.

Je dois vous dire qu'il était de tous les combats du monde municipal et il comprenait très bien les besoins quotidiens des citoyens.

Une citation de :Gérald Tremblay

M. Tremblay a par ailleurs souligné que Jack Layton a toujours défendu « avec beaucoup de conviction, de courage et de détermination » les défis des changements climatiques et de la biodiversité. « C'est assez ironique qu'il décède le jour même de l'ouverture de la 9e édition d'Écocité, où il aurait pu jouer un rôle important », a-t-il ajouté, faisant référence à l'important sommet qui s'ouvre lundi, à Montréal.

La chef de l'opposition officielle à Montréal, Louise Harel, a souligné avec tristesse la mort de Jack Layton. Elle l'avait connu quand il siégeait au conseil municipal de Toronto et qu'elle était ministre des Affaires municipales du Québec.

Mme Harel a offert ses condoléances à la famille, aux proches et aux amis de M. Layton sur son fil Twitter. « J'aimais beaucoup cet homme engagé et il me manquera », a-t-elle écrit.

Le chef de projet Montréal, Richard Bergeron, a aussi souligné l'engagement exemplaire de Jack Layton.

De son côté, l'ex-candidate néo-démocrate dans Westmount en 2008, Anne Lagacé-Dawson, qui avait fait campagne en compagnie de Jack Layton, a voulu croire à sa guérison.

« On avait beaucoup de doutes, mais on osait espérer quand même parce qu'on sait maintenant qu'en oncologie, on fait des miracles », a-t-elle déclaré. Et selon elle, si une personne était assez combative pour revenir d'une grande maladie, c'était bien Jack Layton. « Mais malheureusement, cela n'a pas été le cas », a-t-elle regretté.

Par ailleurs, un rassemblement a eu lieu en soirée au monument George-Étienne-Cartier, au pied du mont Royal, pour rendre hommage au politicien.

Jack Layton a entrepris sa carrière politique sur la scène municipale à Toronto au début des années 80 avant de se faire élire à Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !