•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une faute de grammaire coûte 15 000 $ à l'Université de Sherbrooke

Diplômes de l'Université de Sherbrooke
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 3000 étudiants de l'Université de Sherbrooke ont reçu un deuxième diplôme, après qu'on eut découvert une faute de grammaire dans le premier.

En effet, le mot « soussignés » aurait dû être accordé au féminin pluriel, les trois signataires du document étant des femmes.

Plus de 3000 étudiants ont donc reçu deux diplômes, dont les étudiants des facultés d'éducation, de lettres et sciences humaines et d'administration.

La direction de l'Université de Sherbrooke reconnaît son erreur et précise que c'est la première fois de son histoire que tous les signataires du diplôme, la rectrice, la secrétaire générale et la doyenne, sont des femmes.

« Dans l'impression des diplômes, il y a une bonne partie qui est automatisée. Il y a certaines sections qui sont toujours les mêmes, donc il y a des choses qu'on ne revoit pas. On n'a pas pensé qu'il y avait trois femmes, c'est vraiment une erreur », admet la porte-parole de l'institution, Lucie Frenière.

L'erreur coûtera 15 000 $ à l'Université de Sherbrooke. « Ce sont des coûts d'un peu moins de cinq dollars par diplôme. On croit que ça valait vraiment la peine pour s'assurer que les gens reçoivent un diplôme sans faute », dit Mme Frenière.

La direction souligne que c'est la première fois qu'une faute se glisse dans ses diplômes et affirme que c'est la dernière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !