•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le marché de la revente de maisons se porte bien dans le Nord de l'Ontario

La Rive-Sud fait peur aux nouveaux acheteurs.

La Rive-Sud fait peur aux nouveaux acheteurs.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Thunder Bay a connu la deuxième plus importante augmentation du prix moyen de vente des maisons au cours de la dernière année parmi les grands marchés au pays, selon l'Association canadienne de l'immeuble.

Il en coûte en moyenne 162 000 $ pour acheter une résidence dans la ville du Nord-ouest ontarien. Il s'agit d'une augmentation de près de 15 % par rapport à la même période l'an dernier. Seule Vancouver a enregistré une hausse plus importante du prix de vente moyen des maisons, soit de 15,8%.

Selon la présidente de la Chambre immobilière de Thunder Bay, Diane Erickson, cette situation est notamment attribuable au nombre peu élevé de maisons en vente sur le marché.

Ailleurs dans le Nord

Le scénario est tout autre dans le Grand Sudbury. Le prix moyen des maisons a augmenté d'à peine 1% l'année dernière. En juillet, le prix moyen des ventes était de 236 000 $, bien en deçà de la moyenne canadienne de 361 000 dollars.

Par ailleurs, c'est dans le Grand Sudbury que les ventes de maisons ont le plus augmenté au pays, soit 11%, selon l'Association canadienne de l'immeuble.

À Timmins et North Bay, les ventes de maisons ont augmenté d'environ 8 % et 5 % respectivement, comparativement à l'an dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !