•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des opposants au parc éolien de l'Érable se font entendre

Les policiers de la Sûreté du Québec sont intervenus dans une rencontre chez Enerfin.
Radio-Canada

Mardi, les responsables du projet éolien de l'Érable souhaitaient une rencontre privée avec les médias pour dévoiler leur plan de communications, mais ils ont dû affronter des opposants qui ont décidé de profiter de l'occasion pour se faire entendre.

Ce sont finalement des agents de la Sûreté du Québec qui ont escorté les manifestants hors de la salle où se tenait la rencontre.

Pour Claude Charron, porte-parole du Regroupement pour le développement durable des Appalaches, l'érection du parc éolien a mal commencé. « Dans le rapport d'évaluation environnementale, il est spécifié que les travaux doivent commencer à 7 h, mais présentement dès 6 h, les camions circulent. C'est une entorse à l'entente. »

Le promoteur, Enerfin, assure pourtant que les travaux s'effectuent dans les règles de l'art. « La volonté d'Enerfin, est de respecter les règlements et on va les respecter de A à Z. S'il y a des écarts, on va faire le suivi », assure le porte-parole de l'entreprise, Philippe Roy.

Outre la distribution de bulletins périodiques, le promoteur incite d'ailleurs la population à s'informer ou encore à formuler une plainte en visitant le site internet de l'entreprise  (Nouvelle fenêtre)ou encore en appelant au 1 866 943-0737.

« On veut vraiment faire preuve d'une ouverture complète envers eux et pouvoir réagir au moindre problème », insiste M. Roy.

Malgré certains gestes d'intimidation à l'endroit de travailleurs, le chantier se déroule sans heurt.

D'autre part, l'entreprise assure qu'en vertu d'une entente intervenue avec les municipalités visées par le projet, elle réparera tout dommage causé aux infrastructures municipales en lien avec ses activités.

« Il y a de l'argent en fidéicommis et s'il y a des dégâts, cet argent servira à réparer les dommages aux routes », explique Philippe Roy.

Les 50 éoliennes qui seront construites dans ce parc commenceront à tourner dès l'automne 2012.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Justice et faits divers