•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autisme : le risque de récurrence plus élevé

Un garçon autiste

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le risque qu'un enfant soit autiste est plus grand qu'on ne le pensait lorsque l'un ou plusieurs des aînés est atteint de ce trouble du développement, montre une étude américaine.

Cette probabilité était évaluée entre 3 % et 10 % jusqu'à présent. Selon la psychiatre Sally Ozonoff et ses collègues de l'Université de Californie à Davis, il serait en fait de 18,7 %.

L'étude montre aussi que, pour les garçons dont un aîné est autiste, le risque de l'être également est encore plus grand, soit plus de 26 %. Il dépasse les 32 % si deux ou plus de leurs aînés sont autistes.

Pour arriver à ces pourcentages, les chercheurs ont suivi 664 bébés jusqu'à trois ans, âge auquel ils ont été testés pour l'autisme.

Aucune autre étude n'avait jusqu'ici mis en évidence un risque aussi élevé d'autisme pour ces enfants.

Une citation de :Dre Sally Ozonoff

Le détail de cette étude, la plus étendue portant sur les frères et soeurs cadets d'enfants autistes jamais effectuée, est publié dans le journal Pediatrics.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !