•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'animateur de radio Carl Monette accepte d'affronter Marc Pettersen sur un ring

Carl Monette

L'animateur Carl Monette

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le combat de boxe auquel le conseiller de Saguenay, Marc Pettersen, a convié l'animateur de KYK radio X, Carl Monette, pourrait avoir lieu en octobre.

Après quelques jours de réflexion, l'animateur a annoncé durant son émission matinale qu'il acceptait le défi lancé par l'homme politique parce que celui-ci a refusé de se défendre en studio.

L'animateur soutient qu'il n'a jamais fait de commentaires sur la conjointe de Marc Pettersen ou sur ses enfants. « C'est de lui que je ris personnellement, affirme Carl Monette. Jamais de ses enfants ou de sa femme. »

Il précise qu'il ne s'est jamais battu dans un ring, mais qu'il a déjà contacté le Club de boxe de Jonquière pour entreprendre son entraînement en prévision du combat.

Carl Monette croit aussi que le conseiller municipal de Saguenay n'a pas intenté de poursuite judiciaire contre lui parce qu'il n'y a pas matière à le poursuivre.

Il n'a pas de moyens, il n'a pas de défense. La seule chose qu'il a trouvé à faire, c'est comme toute personne qui a un quotient intellectuel de deux ans, c'est d'inviter quelqu'un à se fesser sur la gueule.

Carl Monette, animateur KYK radio X

De son côté, le conseiller municipal insiste sur le fait que sa démarche est personnelle et n'a aucun lien avec son travail politique. Elle a été entreprise à la suite de ce que Marc Pettersen qualifie de harcèlement de l'animateur au sujet de sa vie personnelle et de sa conjointe. « Ma vie privée est intouchable », ajoute-t-il.

Marc Pettersen mentionne qu'il publiera un communiqué mercredi.



Encadrement du combat

Si le combat se concrétise, il se fera selon les règles de la Fédération québécoise de boxe olympique. Les belligérants devront se soumettre à un examen médical et s'entraîner aux rudiments de la boxe dans un club de boxe de Saguenay.

Les règles exigent aussi que les deux adversaires aient à peu près le même poids. Ils devront porter un casque pour protéger leur visage des coupures.

Vives réactions

À Saguenay, le maire Jean Tremblay dit ne pas avoir de temps à perdre à commenter un éventuel combat de boxe entre un conseiller municipal et un animateur de radio.

Je ne suis pas le patron des conseillers, mais je peux vous dire que je trouve ça ridicule.

Jean Tremblay, maire de Saguenay

Le professeur de sciences politiques à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Michel Roche, croit pour sa part que l'invitation à se battre lancée par Marc Pettersen donne un mauvais exemple en laissant croire qu'un conflit peut être résolu par la violence.

M. Roche déplore aussi le mélange des genres. « Avec l'attention médiatique qu'on leur porte, les deux vont en sortir un peu plus connus, souligne le professeur. Cependant, je trouve troublant que cet événement-là soit associé au financement d'une bonne cause. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique