•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stephen Harper annonce un accord de libre-échange avec le Honduras

Le premier ministre Stephen Harper et le président du Honduras Porfirio Lobo

Le premier ministre Stephen Harper et le président du Honduras Porfirio Lobo

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre Stephen Harper a conclu vendredi sa tournée latino-américaine en annonçant la conclusion d'un accord de libre-échange avec le Honduras, à la suite d'une rencontre avec le président Porfirio Lobo.

Le Canada négociait depuis près d'une décennie pour en parvenir à cet accord qui devrait favoriser les échanges bilatéraux entre les deux pays. En 2010, la valeur de ces échanges se chiffrait à plus de 192 millions de dollars.

Comme en Colombie plus tôt cette semaine, le premier ministre Harper a accusé les opposants à une telle entente de dissimuler leur idées protectionnistes derrière la défense des droits de la personne. « Les protectionnistes sont égoïstes, égocentriques et ils manquent de vision. Et ceux qui s'opposent à un accord de libre-échange entre le Canada et le Honduras se sont également opposés à des ententes semblables entre le Canada et tous les autres pays avec lesquels il a conclu des accords, y compris les États-Unis », a déclaré M. Harper.

Stephen Harper est devenu le premier dirigeant politique étranger à visiter le Honduras depuis le coup d'État de 2009, lorsque l'ex-président Manuel Zelaya a été contraint à l'exil par l'armée, soutenue par la Cour suprême du pays.

Le Canada avait également été l'un des premiers pays à reconnaître la victoire du candidat de droite Porfirio Lobo, élu le 29 novembre 2009. Depuis, Ottawa a accéléré ses initiatives avec le Honduras en vue d'un accord de libre-échange.

Le 1er juin, l'Organisation des États américains (OEA) a réintégré le Honduras, qui en avait été exclu après le putsch.

Le premier ministre a effectué une visite officielle dans quatre pays d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale depuis dimanche. Après le Brésil, où il a procédé à quelques annonces, il s'est rendu en Colombie, à quelques jours de l'entrée en vigueur d'un accord de libre-échange avec le Canada.

Jeudi, il était au Costa Rica, où il a annoncé la signature d'accords commerciaux concernant le transport aérien et le partage d'informations fiscales. Il a également fait part de l'ouverture en septembre d'un nouveau point de service pour les demandeurs de visa au Costa Rica et de mesures pour appuyer les forces policières de ce pays.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !