•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cycliste happé mortellement sur Notre-Dame

La scène de l'accident
Radio-Canada

Un cycliste de 56 ans a perdu la vie mardi dans l'est de Montréal, à l'angle des rues Notre-Dame et Frontenac.

L'homme, qui quittait la piste cyclable qui longe la rue Notre-Dame, est mort après avoir été écrasé par une bétonnière qui effectuait un virage à droite, vers 8 h.

Il semble que ni le camionneur ni le cycliste ne se sont vus.

Le conducteur du poids lourd, qui a été hospitalisé pour soigner un choc nerveux, doit être interrogé par les policiers montréalais.

« À première vue, le cycliste circulait sur la piste cyclable, et immédiatement lorsqu'il s'est trouvé sur la chaussée, il a été frappé par le camion poids lourd », a affirmé Olivier Lapointe, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

« Les reconstitutionnistes en scène d'accident prennent toutes les mesures sur la chaussée pour ensuite placer ces données dans un logiciel qui nous permet de comprendre de quelle façon exactement ça s'est produit », a-t-il ajouté.

Bien que la plupart des cyclistes interrogés n'estiment pas que l'intersection est dangereuse, la signalisation - une flèche permettant de tourner et un accès aux piétons - peut porter à confusion, selon certains. « Beaucoup de cyclistes traversent quand ce n'est pas leur tour », relève un des cyclistes interrogés.

La bétonnière a heurté le cycliste en effectuant un virage à droite. C'est souvent dans ce genre de manoeuvre que des cyclistes sont blessés, rappelle Suzanne Lareau, présidente-directrice générale de Vélo-Québec.

Pourtant, dit-elle, la situation s'est améliorée à Montréal depuis l'incident qui a coûté la vie à plusieurs cyclistes sur la Rive-Sud l'an dernier.

« Je pense qu'au Québec on a du chemin à faire, et ce chemin là va se faire avec la conscientisation de tous et chacun. Tout le monde doit y mettre un petit peu du sien, et doit se dire : "Je ne suis pas si pressé que ça, j'arriverai 3 minutes plus tard à ma destination" ».

Il s'agit du troisième décès lié à un accident entre un véhicule et un cycliste à se produire sur le territoire du SPVM.

D'après les reportages de Karine Bastien et de Marc Verreault

Grand Montréal

Justice et faits divers