•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle nuit de violences à Londres

Une voiture de police attaquée dans le quartier de Tottenham à Londres.
Une voiture de police attaquée dans le quartier de Tottenham à Londres. Photo: AFP / Leon Neal

Au lendemain d'émeutes dans le quartier de Tottenham, de nouveaux incidents ont éclaté dimanche soir dans plusieurs zones de Londres. La police a procédé à plus d'une centaine d'arrestations.

Des groupes de jeunes ont vandalisé des magasins dans le nord, l'est et le sud de la capitale britannique. Des émeutiers ont même attaqué des boutiques sur Oxford Street, la grande artère commerciale et touristique du centre-ville.

Selon les forces de l'ordre, il s'agissait « d'actes criminels inspirés » par ceux de la nuit précédente.

« Ils visent un type bien précis de magasin, qu'ils veuillent des nouvelles baskets ou quoi que ce soit », a expliqué Kit Malthouse, le maire adjoint de Londres, sur l'antenne de la chaîne de télévision Sky News.

Ces jeunes s'en sont également pris directement à la police en endommageant des véhicules.

Neuf membres des forces de l'ordre ont d'ailleurs été blessés. La police s'est dite « choquée par cet incroyable niveau de violence à son égard ».

Dans la nuit de samedi à dimanche, Londres a connu ses pires émeutes depuis des années.

Des affrontements ont éclaté près d'un commissariat de Tottenham, dans la foulée d'une manifestation réclamant que justice soit faite après la mort d'un homme de 29 ans.

Le décès de Mark Duggan, tué jeudi lors d'une fusillade impliquant des policiers, fait l'objet d'une enquête pour déterminer l'origine des tirs.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

International