•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre Denis Lebel a déjà été membre du Bloc québécois

e ministre des Transports et responsable de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel.

Le ministre des Transports et responsable de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre des Transports du Canada, Denis Lebel, reconnaît avoir été membre du Bloc québécois pendant huit ans, du 23 juillet 1993 au 28 avril 2001.

Il soutient toutefois que son engagement envers le Canada est sans équivoque, contrairement à la chef intérimaire du Nouveau Parti démocratique (NPD), Nycole Turmel, qui a été membre du Bloc québécois pendant quatre ans.

Le choix que j'ai fait, c'est de représenter le Québec dans un grand pays uni qui est le Canada.

Denis Lebel

Denis Lebel explique qu'il s'est associé au parti souverainiste alors qu'il occupait des fonctions administratives dans différentes organisations de Roberval.

Il dit également que les électeurs de Roberval-Lac-Saint-Jean savaient qu'il avait déjà été membre du Bloc québécois.

Il s'agissait, selon lui, d'une façon de se rapprocher du député de l'époque, le bloquiste Michel Gauthier.

Le ministre des Transports précise aussi qu'il n'a jamais milité activement au sein du Bloc québécois, même s'il a participé à des activités partisanes et versé quelques centaines de dollars aux campagnes de financement du parti durant les années 90.

Je n'ai jamais fait de militantisme. Jamais, jamais, jamais. Vous savez comment ça marche dans nos régions. Quand tu es à la Traversée du lac Saint-Jean et que tu es président d'à peu près tout ce qui bouge, tu es souvent appelé par des gens.

Denis Lebel

L'ancien directeur des campagnes électorales de l'ex-député Michel Gauthier, Alain Pelletier affirme lui aussi que M. Lebel n'a jamais vraiment milité pour le Bloc québécois. « M. Lebel a plutôt encouragé que milité. Il n'a pas été vraiment présent dans l'organisation », ajoute-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !