•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur les origines de Toutankhamon

Le portrait de Toutankhamon

Un portrait réalisé par une équipe française en 2005

Photo : Conseil supérieur des antiquités égyptiennes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le pharaon Toutankhamon aurait des origines communes avec les Européens de l'Ouest, selon des analyses réalisées par des généticiens suisses du centre généalogique iGENEA.

Selon Roman Scholz, le roi égyptien mort en 1323 avant Jésus-Christ à 19 ans, après un règne de 9 ans, appartenait à l'haplogroupe R1b1a2, comme environ 50 % des hommes de l'Europe de l'Ouest. Ils auraient ainsi un ancêtre commun, pense le chercheur.

Les chercheurs ont reconstruit le profil ADN-Y de Toutankhamon, de son père Akhenaton et de son grand-père Aménophis III à l'aide d'informations contenues dans un film du réseau Discovery.

Un haplogroupe est un grand groupe d'haplotypes qui forment des blocs de différents gènes situés sur un même chromosome à proximité les uns des autres et habituellement transmis ensemble.

Les chercheurs ont été surpris de constater que moins de 1 % des Égyptiens actuels partagent cet haplogroupe, alors que jusqu'à 70 % des Européens le possèdent.

M. Scholz explique que l'ancêtre commun serait originaire du Caucase, il y a environ 9500 ans. Ses descendants auraient ensuite migré grâce à l'expansion de l'agriculture.

La relation avec l'Égypte n'a pas encore été clairement déterminée. Les généticiens veulent mener d'autres tests avec d'autres membres de sa famille.

L'année dernière, une étude avait révélé que le pharaon avait été emporté par le paludisme combiné à une affection osseuse. Les analyses de son ADN avaient mis en évidence la présence de trois gènes liés au parasite Plasmodium falciparum, responsable du paludisme.

En 2005, trois équipes indépendantes (égyptienne, française et américaine) avaient dressé un portrait du roi.

Le saviez-vous?

La tombe du pharaon a été mise au jour dans la vallée des Rois en 1922 par l'archéologue anglais Howard Carter. Le corps du pharaon était enseveli dans trois cercueils gigognes, dont un en or massif, la tête recouverte d'un masque d'or. Sa tombe contenait deux foetus, qui pourraient être ses enfants.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !