•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le glas sonne pour l'église Sainte-Anne

Un vitrail de l'église Sainte-Anne

Un vitrail de l'église Sainte-Anne

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une page d'histoire francophone se tourne à Ottawa. L'église Sainte-Anne, située dans la basse-ville, ferme ses portes. La dernière messe sera célébrée dimanche prochain, 138 ans après sa construction.

Trop de bancs sont vides et la quête s'avère insuffisante pour subvenir aux dépenses courantes de l'église.

Elle venait pourtant de rouvrir ses portes aux paroissiens, il y a quelques mois, après une fermeture forcée d'un an et demi pour des travaux de réfection d'urgence. Ce sont les finances déficitaires de l'église qui ont forcé l'archidiocèse à prendre cette décision.

C'était impossible de continuer. Malheureusement, ça coûte 3500 dollars par semaine pour faire fonctionner cette église et on en recueillait à peine 1000 dollars.

Une citation de :Bob Lafleur, président du comité des affaires temporelles de l'église Sainte-Anne

L'église Sainte-Anne ne s'est pas remise de l'effondrement d'une partie de sa voûte en 2009 qui a entraîné sa fermeture et dispersé ses paroissiens aux quatre coins de la ville.

Mobilisation

Surpris et attristés par la décision de fermer l'église, des paroissiens se sont mobilisés. Une pétition circule pour demander un sursis à l'archidiocèse. Certains affirment ne pas avoir été consultés, ce que réfutent les responsables de la paroisse.

Après la messe (du 26 juin), j'ai dit : "J'aimerais ça vous rencontrer, ceux et celles qui veulent discuter. Si vous avez des questions à poser, peut-être que moi aussi j'en ai. Il est resté moins de 10 personnes."

Une citation de :Daniel Berniquez, vicaire épiscopal, Archidiocèse d'Ottawa

Selon le paroissien Bernard McNicoll, ce n'est pas de cette façon qu'il aurait fallu procéder, mais plutôt en organisant une rencontre officielle.

Malgré la pétition, l'archidiocèse n'envisage de pas revenir sur sa décision de fermer l'église dimanche prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario