•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thunder Bay à la recherche d'une solution au nombre élevé de chevreuils sur son territoire

Chevreuil

Chevreuil

Radio-Canada

La Ville de Thunder Bay est préoccupée par la présence accrue de chevreuils sur son territoire et les élus municipaux sont à la recherche de solutions pour en diminuer le nombre.

La conseillère, Linda Rydholm, y voit une question de sécurité publique. Elle précise que les chevreuils sont responsables de plusieurs accidents de la circulation.

Le conseil municipal a même commandé un rapport afin de remédier à la situation.

Glenn Rivard, représentant de l'Association de chasse et pêche de l'Ontario, recommande la chasse à l'arc. L'exercice offrirait plusieurs avantages, fait-il remarquer.

Les chasseurs peuvent rendre un service au public en réduisant la population de chevreuils, tout en récupérant la viande sauvage.

Il explique par ailleurs que la chasse à l'arc ne serait autorisée que sur des terrains privés et à une certaine distance des résidences.

Pour Dominique Berteaux, professeur en écologie à l'Université du Québec à Rimouski, avant de trouver une solution, il faut d'abord identifier la cause.

Le nombre élevé de ces bêtes à Thunder Bay pourrait s'expliquer par différents facteurs, dont la disparition de prédateurs et le réchauffement climatique.

Les conclusions du rapport demandé par la Ville devront être connues en novembre.

D'après le reportage de Philippe Le Voguer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique