•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Côte-Nord : valorisation de la rivière Godbout

saumon-riviere-Matane

Saumon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les dirigeants de la ZEC Godbout veulent redonner ses lettres de noblesse à la rivière du même nom. Ils viennent de conclure une entente avec le ministère des Ressources naturelles et de la Faune pour contrôler la pêche au saumon.

L'an dernier, la pêche se pratiquait sans payer de droit d'accès sur une bonne partie de la rivière. Cette situation a provoqué un déficit de 30 000 $. Le président de la ZEC Godbout, Éric Déchênes déplore que la nouvelle administration hérite d'une rivière quelque peu laissée à l'abandon. « Les gens s'étaient éloignés de la préoccupation de protéger la ressource, de faire en sorte que l'endroit soit convivial pour les pêcheurs. »

Seulement une dizaine de fosses sont actuellement accessibles dans le secteur non contingenté de la rivière, alors qu'il y en avait auparavant une trentaine. Les chemins d'accès doivent être débroussaillés et les infrastructures réparées.

Jusqu'à la fin du mois d'août, des forfaits de pêche dans le secteur contingenté sont en vente au coût de 2000 $. Cette campagne d'appui vise à retrouver l'équilibre budgétaire.

Pour le président de la ZEC et ancien maire de Godbout, la pêche au saumon s'avère essentielle pour le village dévitalisé de 325 personnes. « On a perdu notre Caisse populaire, on a perdu notre dépanneur et notre poste d'essence. Il reste quoi à part une ZEC? Si on perd ça, aussi bien dire qu'on ferme le village. »

Les saumons sont au rendez-vous. Plus de 500 montaisons ont été enregistrées, comparativement à 200 à pareille date l'an dernier. « C'est du jamais vu depuis au moins 25 ans. Les vieux guides disent que c'est extraordinaire cette année », explique le gérant de la ZEC Godbout, Alain Comeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec