•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réduire les effets d'un AVC sur le cerveau

Cerveau
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une substance produite naturellement par le corps, l'alpha-B-crystallin, permet de diminuer la dimension des lésions cérébrales découlant d'un accident vasculaire cérébral (AVC), affirment des neurologues américains.

Le Dr Gagy Steinberg et ses collègues de l'École de médecine de l'Université Stanford ont même découvert que la substance avait des effets bénéfiques même si elle était injectée 12 heures après l'AVC.

L'alpha-B-crystallin agit comme un frein sur le système immunitaire en abaissant le niveau de molécules inflammatoires dont l'action est responsable de l'aggravation des lésions cérébrales causées par la privation d'oxygène initiale.

Le Dr Steinberg explique que la substance se comporte un peu comme une éponge qui absorbe les mauvais éléments, diminuant ainsi l'inflammation et les dommages au cerveau.

L'alpha-B-crystallin est une protéine structurale retrouvée dans le cristallin de l'oeil. Elle est également constamment produite dans le coeur. Dans d'autres tissus, comme le cerveau, sa production peut être déclenchée par des événements stressants, comme un AVC, la chaleur excessive ou le froid.

Le détail de ces travaux est publié dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Le saviez-vous?

Il y a environ 800 000 accidents vasculaires cérébraux annuellement en Amérique du Nord. Cela représente un AVC toutes les 40 secondes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !