•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jack Layton se retire temporairement pour combattre un nouveau cancer

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Canada, Jack Layton, annonce qu'il quitte temporairement ses fonctions pour lutter contre un nouveau cancer.

Visiblement amaigri et la voix faible, Jack Layton, 61 ans, a précisé qu'il ne s'agit pas d'une récidive du cancer de la prostate qu'il a combattu il y a un an. Il a indiqué qu'il s'agissait d'une nouvelle forme de cancer sur laquelle il n'a pas donné davantage de détails.

Lors d'une conférence de presse lundi, à Toronto, il a expliqué avoir ressenti de l'inconfort et de la douleur au cours des derniers jours de la dernière session parlementaire. Il a ensuite passé une série d'examens à l'hôpital Princess Margaret de Toronto.

Les résultats, reçus la semaine dernière, ont démontré qu'il souffrait d'un nouveau cancer.

La direction de l'établissement a d'ailleurs publié un court communiqué à ce sujet lundi.

« Les médecins de l'hôpital Princess Margaret traitent M. Layton pour un cancer de la prostate depuis que celui-ci a été diagnostiqué. De nouvelles tumeurs ont récemment été découvertes et il ne semble pas y avoir de lien avec le cancer original. M. Layton est présentement traité pour ce cancer. »

« Toute mon attention se portera désormais sur mes traitements. Mon rétablissement devient ma priorité. »

— Une citation de  Jack Layton, chef du NPD

Un chef intérimaire

M. Layton a expliqué que le parti se réunira sous peu afin de déterminer qui lui succédera à la tête de la formation politique en attendant son retour.

Jack Layton, qui espère réintégrer ses fonctions le 19 septembre prochain, pour la rentrée parlementaire, a exprimé le souhait que l'intérim soit assuré par la députée de Hull-Aylmer, Nycole Turmel.

« Je vais vaincre ce nouveau cancer et je serai de retour à la Chambre des communes pour défendre les valeurs des Canadiens et de leurs familles. »

— Une citation de  Jack Layton, chef du NPD

En entrevue à Radio-Canada, Mme Turmel s'est dite honorée de cette recommandation, même si ce sont les membres du parti qui doivent décider qui sera le chef intérimaire, souligne-t-elle.

« [Jack Layton] m'a informée qu'il me recommandait, mais c'est très clair que c'est le conseil fédéral du parti qui doit décider et ceci sera fait mercredi. Je suis très contente de la confiance qu'il m'accorde, mais, peu importe la décision, le caucus va déterminer la personne et je vais accepter la décision du caucus. »

Mme Turmel a affirmé que son implication en tant que présidente du caucus du NPD lui a permis de toucher à plusieurs dossiers, mais qu'elle doit néanmoins consacrer les prochains jours à approfondir ses connaissances.

Réactions des partis

Les chefs des partis politiques à Ottawa et à Québec se sont dits attristés par le départ de M. Layton et lui ont souhaité un rétablissement complet.

« Je salue le courage dont M. Layton continue à faire preuve dans sa lutte contre le cancer, un combat que remportent de plus en plus de Canadiens. Nous sommes tous touchés par la force et la détermination inlassable qui ne manquent jamais à M. Layton », a affirmé par voie de communiqué le premier ministre Stephen Harper.

« Nous savons que Jack est un homme extrêmement combatif qui n'abandonne aucune bataille. Durant la dernière élection, il a démontré une force incroyable face à ses troubles de santé », a souligné le chef libéral intérimaire Bob Rae.

« Nous sommes évidemment avec lui dans cette décision et dans le combat qu'il poursuit contre cette maladie. La confiance et l'optimisme qu'on lui connaît l'aideront certainement dans cette épreuve. Jack Layton est une personne inspirante pour tous celles et ceux qui, comme lui, sont aux prises avec le cancer », a indiqué pour sa part le premier ministre du Québec, Jean Charest, dans un communiqué.

Plusieurs témoignanges de sympathie affluent à l'endroit de M. Layton, à Québec.

Un nouveau combat contre le cancer

En février 2010, Jack Layton avait annoncé publiquement être atteint d'un cancer de la prostate. Le chef du NPD avait expliqué à l'époque souffrir d'une forme de cancer « traitable » et s'était dit déterminé à vaincre la maladie.

Même s'il devait suivre des traitements pour combattre cette maladie, le chef néo-démocrate a tenu à demeurer aux commandes de son parti.

En mars 2011, Jack Layton a aussi subi avec succès une intervention chirurgicale à la hanche en raison d'une légère fracture qui l'a obligée à se déplacer avec une canne lors de la dernière campagne électorale.

Sa femme, Olivia Chow, a elle aussi souffert d'un cancer, en 2005.

Le chef du NPD a provoqué une surprise aux dernières élections fédérales, ce printemps, en devenant chef de l'opposition officielle à la Chambre des communes après l'élection de 103 de ses députés, dont plus de la moitié, au Québec. Du jamais vu depuis la création du parti, en 1961.

Jack Layton est devenu chef du NPD en janvier 2003. Il succédait alors à Alexa McDonough qui quittait les commandes du parti pour prendre sa retraite.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !