•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'histoire se répète à Scotstown : une autre mairesse démissionne

L'Hôtel de ville de Scotstown
Radio-Canada

Élue en septembre dernier au poste de mairesse de la municipalité de Scotstown, dans le Haut-Saint-François, Johanne Prévéreau a remis sa démission jeudi dernier. Elle aura été la quatrième à occuper ce poste en moins de deux ans.

Rappelons que Mme Prévéreau avait été élue par acclamation après la démission de Barbara Szots. Auparavant, Solange Bouffard et Jacques Gosselin avaient occupé les mêmes fonctions.

C'est Nelson Bernier qui prendra les rênes de cette ville de 550 habitants jusqu'à la tenue de nouvelles élections. Pour l'instant, la date du scrutin est inconnue.

Mme Prévèreau avait de grandes ambitions pour cette ville qu'elle habite depuis quatre ans, mais elle a vite eu l'impression de faire du surplace, que l'administration était immobile. « Tu faisais un pas de tortue et tu recevais une taloche et il fallait toujours s'arrêter pour régler une mesquinerie, un détail », déplore-t-elle.

« Je pense que c'est la proximité qui fait que le conseil municipal veut se mêler de tout. Si tu additionnes à ça des citoyens qui font systématiquement des problèmes, tu es toujours arrêtée », ajoute-t-elle.

Devant ces démissions à répétition, plusieurs citoyens ont manifesté le désir que Québec mette sous tutelle la Ville de Scotstown.

Parmi eux, Myriam Sainson, qui se considère comme une citoyenne très impliquée dans sa communauté. Elle porte régulièrement plainte au ministère des Affaires municipales pour tenter de faire la lumière sur l'administration municipale.

« Je vais demander la tutelle au gouvernement parce qu'on est dans un chaos le plus complet. Les dossiers sont bloqués depuis des années », dit-elle.

Estrie

Affaires municipales