•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt en Ontario: retour possible à la maison de certains déplacés

feux de forêt dans le nord-ouest de l'Ontario, juillet 2011.
Radio-Canada

Certains des 3600 sinistrés touchés par les feux de forêt dans le nord-ouest de l'Ontario pourraient rentrer chez eux dès cette semaine.

Les ministères de la Sécurité publique et des Richesses naturelles préparent un plan en ce sens avec les chefs autochtones de la région.

La pluie, le taux d'humidité en hausse et les températures plus fraîches donnent espoir aux évacués.

Des lits de camp ont été installés à Smiths Falls.

600 000 hectares ravagés

Une centaine de brasiers sont toujours en activité dans le nord de la province, ravageant près de 600 000 hectares de forêt.

Mais les pompiers forestiers font du progrès, selon la directrice provinciale de lutte contre les incendies, Norma Griffin.

Cette dernière souligne, toutefois, que l'épaisse fumée qui se dégage des brasiers demeure un problème.

Selon le sous-ministre adjoint au ministère des Richesses naturelles, Ian Davidson, plusieurs facteurs seront pris en considération avant de permettre un retour à la maison, notamment que tout danger soit écarté.

Familles réunies

Dans la foulée des évacuations, M. Davidson confirme que les membres de cinq familles ont été séparés. Ces proches doivent être réunis avant la fin de la journée, lundi.

Par ailleurs, l'unité médicale mobile d'urgence à Thunder Bay a été redéployée à Greenstone, qui héberge le plus grand nombre de sinistrés, soit plus de mille.

D'autre part, de nouvelles équipes de pompiers forestiers de plusieurs provinces viendront relever leurs collègues en début de semaine.

Par ailleurs, des mesures restrictives d'accès à la forêt sont en vigueur à la frontière du Manitoba.

Incidents et catastrophes naturelles

Environnement