•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dialogue en tête

Michael Thompson

Michael Thompson

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada
Mis à jour le 

Les Américains Chad Campbell et Michael Thompson sont en tête de l'Omnium canadien après deux parcours, au club Shaughnessy, à Vancouver.

Des deux golfeurs, Thompson a été le meilleur vendredi avec une carte de 66, 4 coups sous la normale. Ses trois oiselets dans les quatre derniers trous l'ont propulsé au classement.

Campbell n'a pas à rougir non plus, avec son pointage de -3, résultat de cinq oiselets et de deux bogueys.

Les deux hommes présentent un pointage total de 136 (-4).

Deux autres Américains, Paul Goydos et Lee Janzen, se trouvent à un coup des meneurs.

Seul en tête à l'issue du premier parcours, l'Américain Kris Blanks a été incapable de maintenir la cadence, mais demeure dans le coup. Il a joué +1, pour une fiche de -1, à trois coups de la tête.

David Hearn et Adam Hadwin sont les Canadiens les mieux positionnés, à deux coups des meneurs.

Trois autres Canadiens se sont qualifiés pour la fin de semaine, soit Brad Fritsch (+1), Matt McQuillan (+1) et Dustin Risdon (+4). Le vétéran Stephen Ames (+7) n'a pas eu la même chance et a été éliminé.

La marque de qualification était établie à +4.

Weir se retire

Par ailleurs, Mike Weir s'est retiré du tournoi après le sixième trou de son deuxième parcours, en raison de la blessure à un coude qui a mis fin à sa saison 2010.

Il a expliqué que le fait d'avoir frappé des balles dans l'herbe longue avait aggravé son état. Il s'est arrêté pour éviter que les choses empirent.

Weir affirme être incapable d'ouvrir une bouteille d'eau tellement son coude le fait souffrir.

« Quand je me suis levé vendredi matin, ça faisait très mal, mais j'ai pensé que je pourrais endurer la douleur, a-t-il dit. J'ai dû jouer quelques coups de l'herbe longue. Je ne veux surtout pas que cette blessure redevienne sérieuse. C'est très douloureux présentement. Et avec cette herbe si longue, je ne peux frapper la balle correctement.

« J'ai tenté de jouer malgré la douleur l'an dernier et je me suis retrouvé forcé à l'inactivité pour trois ou quatre mois à cause de cela. Je ne ferai pas quelque chose d'idiot de la sorte à nouveau. Je veux être à 100 % avant de revenir au jeu. »

Weir avait remis une carte de 74 la veille. Au moment de son abandon, son total était de +8 après un début de deuxième parcours à +4.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Golf

Sports