•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déluge de 1996 : la Côte-Nord se souvient

deluge-Côte-Nord

crevasse causée par le déluge de 1996 (archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il y a 15 ans, les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le Saguenay et la Côte-Nord faisaient six morts.

La route 138 cède le 21 juillet 1996. Une zone de 30 kilomètres de route, entre Baie-Trinité et Pointe-aux-Anglais, est alors criblée de six énormes crevasses.

À quelques kilomètres de Baie-Trinité, quatre véhicules s'y engouffrent, emportant la vie de quatre personnes, dont trois d'une même famille.

Une vingtaine de personnes de différents villages sont alors évacuées et les forces armées interviennent pour secourir des centaines de villégiateurs coincés en forêt, bloqués par les chemins inondés.

Les épiceries commencent à manquer de marchandise. Le 23 juillet, le John Hamilton Gray accoste à Sept-Îles, chargé de denrées alimentaires. Une centaine de touristes font la file au quai afin de repartir à bord du navire. 125 véhicules et près de 500 touristes embarquent en direction de la Rive-Sud. De plus, les compagnies aériennes augmentent le nombre de vols afin de répondre aux besoins de touristes qui veulent sortir de la région.

Le ministère des Transports construit une voie de contournement de sept kilomètres à Betsiamites, ce qui permet de relier Tadoussac à Baie-Trinité. La route rouvrira entièrement quatre jours plus tard.

La commission Nicolet a analysé les conséquences de ce déluge. Son rapport a permis de mettre en place un plan national de sécurité civile, ce qui n'existait pas auparavant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec