•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un crocodile aux dents cauchemardesques

La tête du Pissarrachampsa sera

Pour un profane, le fossile découvert ressemble à une tête de chien

Photo : Université McGill/Hans Larsson

Radio-Canada

Une tête fossilisée découverte dans des sédiments crétacés vieux de 70 millions d'années par un employé municipal d'une petite ville de l'État du Minas Gerais, au Brésil, appartient à une espèce inconnue à ce jour de crocodiles.

Trois paléontologues ont identifié le spécimen qu'ils ont nommé Pissarrachampsa sera. Il s'agit du professeur de paléontologie Hans Larsson de l'Université McGill, de son doctorant Felipe Montefeltro et du Pr Max Langer de l'Université de São Paulo.

Croquis dessiné par le Pr Larsson illustrant comment cette espèce nous serait apparue en mouvement.

Croquis dessiné par le Pr Larsson illustrant comment cette espèce nous serait apparue en mouvement.

Photo : Université McGill/Hans Larsson

Les chercheurs ont été surpris par l'anatomie du fossile. Les crocodiles amphibiens actuels ont une tête basse et plate, alors que ce crâne ressemble à celui d'un chien et est doté de grandes canines.

Son habitat devait être similaire à celui des chiens sauvages qui vivent aujourd'hui, estime le Pr Larsson.

La taille de leurs dents laisse penser que ces crocodiles étaient carnivores et se nourrissaient d'animaux d'une taille d'environ 4,5 m à 6 m, probablement des dinosaures ou d'autres crocodiles.

Ces bêtes devaient se déplacer différemment des crocodiles actuels. Plutôt que d'avancer lentement en raison de leurs courtes pattes, ils devaient galoper sur leurs membres allongés, pensent les auteurs de ces travaux publiés dans la revue PLoS One.

Son corps ressemblait plus à celui d'un dinosaure qu'à celui du crocodile, mais la tête fossilisée montre des particularités des crocodiles de cette époque, notamment :

  • les orifices des fosses nasales bien développés
  • les dents fixées à la mâchoire
  • les espaces d'air à l'avant du crâne
  • les surfaces osseuses rugueuses
  • la peau cuirassée
  • les attaches massives des muscles de fermeture de la mâchoire

Des examens tomodensitométriques montrent des aspects particuliers au fossile qui le distingue des autres crocodiles.

Nous avons affaire à une famille exceptionnellement divergente de crocodiles disparus. Il faudra découvrir encore beaucoup de fossiles pour lier ce crocodile à ceux qui l'ont précédé et à ceux qui l'ont suivi.

Felipe Montefeltro

Une reconstitution numérique de la cavité crânienne de l'animal est actuellement en voie de réalisation et elle sera présentée cet automne lors de l'assemblée annuelle de la Society of Vertebrate Paleontology.

Les origines du nom

Le nom du nouveau membre de la famille des crocodiles lui a été donné en l'honneur du lieu de la découverte du fossile. Piçarra est un régionalisme qui signifie « grès » et Champsa est un dérivé latin du mot grec désignant un crocodile. Sera est un mot latin qui signifie « tard » et qui fait référence aux circonstances de la mise au jour du fossile.

Science