•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une maison contaminée à la mérule pleureuse est démolie

Démolition de la maison contaminée à la mérule pleureuse.
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Maskinongé, la maison contaminée aux mérules pleureuses, des champignons très toxiques, a été démolie jeudi matin. En effet, les propriétaires se sont résignés à la recommandation des experts.

Il aura fallu près d'une heure aux démolisseurs pour jeter la maison ancestrale par terre. Au départ des spécialistes suggéraient de la brûler, mais pour une question de sécurité les pompiers n'étaient pas d'accord. C'est donc une pelle hydraulique qui a complètement détruit la maison.

La maison de 155 ans était contaminée par des champignons extrêmement toxiques à un point tel que la maison était inhabitée depuis près d'un an.

Pour éviter les risques de contagion, une grande toile a été érigée autour des travaux. Les débris contaminés ont été transportés dans un site spécialisé de Berthierville. Le coût de la démolition et du réaménagement du terrain 40 000 $. Le couple qui y résidait se construira une maison plus petite derrière celle qui a été démolie.

Le dossier est loin d'être terminé. La poursuite civile de près de 800 000 $ intentée contre les ex-propriétaires, une compagnie d'assurances et deux entrepreneurs est toujours pendante devant la Cour supérieure. Tout indique que la cause ne se sera pas entendue avant plus d'un an.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !