•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une lettre d'avocats pour s'opposer à l'exploitation du gaz de schiste

Puits de gaz de schiste
Radio-Canada

Des opposants à l'exploitation du gaz de schiste au Québec lancent une nouvelle campagne, sous la forme d'une lettre préparée par des avocats qu'ils enverront aux compagnies gazières et au gouvernement du Québec.

Les responsables de la campagne, baptisée « Vous n'entrerez pas chez nous », organiseront du porte-à-porte, au cours des prochains jours, afin d'inciter le plus de citoyens possible à signer la lettre. Ils veulent étendre le mouvement non seulement dans la vallée du Richelieu et en Montérégie, mais à toute la vallée du Saint-Laurent.

Ils pourront ainsi exprimer clairement, par écrit, qu'ils ne veulent pas que les gazières aient accès à leur terrain. Pour Pierre Brazeau, membre du Regroupement interrégional de la vallée du Saint-Laurent Ouest, il s'agira d'un message clair à l'intention des gazières.

On sait que quand les gens vont avoir signé, ça va leur dire que ce n'est pas un petit groupuscule extrémiste, non, ce sont des citoyens ordinaires. - citation

Pierre Brazeau, Regroupement interrégional de la vallée du Saint-Laurent Ouest

La lettre se base sur des articles de loi. Pour le maire de Saint-Marc-sur-Richelieu, Jean Murray, il s'agit d'un geste plus fort qu'une simple pétition. « Ça va être un outil qui va repousser ces gens-là, qui ne les encouragera pas à venir sur nos territoires », croit-il.

Selon ce qu'a appris Radio-Canada, les trois quarts des agriculteurs de Saint-Denis-sur-Richelieu, notamment, auraient signé le document.

La lettre vise à exprimer l'opposition des signataires au forage de puits de gaz de schiste sur leur terrain.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La lettre vise à exprimer l'opposition des signataires au forage sur leur terrain.

Avec les informations de avec des reportages de Marie-Laure Josselin et Francis Labbé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Pollution

Environnement