•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Assemblée des Premières Nations réclame une enquête sur la violence envers les femmes

Réunion annuelle des Premières Nations

La réunion annuelle des Premières Nations est tenue cette semaine à Moncton.

Radio-Canada

Le conseil des femmes de l'Assemblée des Premières Nations a réclamé mercredi une commission royale d'enquête sur la violence envers les femmes autochtones. Cette résolution a été adoptée à l'unanimité lors de leur réunion annuelle qui se déroule cette semaine à Moncton.

Les chefs ont adopté cette résolution en réaction au refus des gouvernements de se doter d'un plan d'action national contre la violence familiale. Ces derniers considèrent qu'ils ont déjà leur propre stratégie et ils estiment qu'elle fonctionne bien. C'est pourquoi ils n'ont pas l'intention de lancer le plan comme le demandaient les femmes autochtones.

Les gouvernements avaient déjà répondu par la négative, la semaine dernière à Gatineau. C'est pourquoi l'Assemblée des Premières Nations a formulé une fois de plus cette demande mercredi.

Les femmes autochtones sont trois fois plus souvent victimes de violence conjugale que les autres femmes canadiennes. Depuis 30 ans, plus de 500 femmes autochtones ont été tuées ou ont été portées disparues.

Selon la présidente des femmes autochtones du Québec, Michèle Audette, il s'agit d'une « grande avancée dans le milieu des leaders autochtones ».

Il y a quelques années, on ne pouvait pas parler de cela auprès de nos leaders, et aujourd'hui, à l'unanimité, les chefs ont dit tolérance zéro.

Michèle Audette

Les femmes considèrent qu'il règne une loi du silence dans les communautés du pays. Toutefois, cette réalité qui doit être dénoncée commence à changer. Elles affirment qu'il est important de commencer à agir.

Une rencontre est prévue l'automne prochain entre Ottawa et les communautés autochtones. Les femmes pourront à nouveau y discuter de ce problème.

Avec les informations de des informations de Michèle Brideau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Autochtones

National