•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le taux d'obésité en Nouvelle-Écosse inquiète un touriste australien

Chargement de l’image

Photo : archives

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le touriste Matthew Martin offre des conseils dans les médias sociaux pour tenter d'aider les résidents de la Nouvelle-Écosse qui souffrent d'obésité, mais les spécialistes de la santé émettent des réserves sur cette démarche.

Plus de la moitié des adultes de la province sont en surpoids. Presque 25 % sont obèses. Ce fait n'a pas échappé à M. Martin, qui arrive de l'Australie. Il dit avoir remarqué que la malbouffe est présente partout et qu'il est difficile de trouver des aliments sains à Halifax.

Matthew Martin a créé une page dans le site de réseautage Facebook. Il suggère aux Néo-Écossais de mieux manger, de faire de l'exercice et de chercher l'équilibre dans leur vie.

Les provinces atlantiques comptent parmi les régions ayant les taux d'obésité les plus élevés au pays. Il s'agit d'un sérieux problème, reconnaît le Dr Tom Ransom, spécialiste de la nutrition. Le médecin ajoute qu'il faut aller plus loin que les conseils de M. Martin.

Le Dr Ransom explique qu'il ne faut pas généraliser, que chaque problème est unique et qu'il faut par conséquent trouver une solution particulière pour chaque cas.

Il faut comprendre le problème, changer ses habitudes et son style de vie au lieu de jeter le blâme sur les gens sur Internet, parce que c'est un sujet sensible, recommande le Dr Robert Strang, administrateur en chef de la santé publique en Nouvelle-Écosse.

La province propose plutôt de mettre en place des programmes de nutrition et d'éducation physique dans les écoles, par exemple.

Matthew Martin explique qu'il ne faut pas prendre sa page Facebook trop au sérieux. Il précise qu'il veut simplement encourager les gens à mieux vivre pour se sentir mieux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie