•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chaleur : les autorités sur le qui-vive

Soleil
Radio-Canada

Le retour de la chaleur et de l'humidité élevée sur Montréal et le sud du Québec place les autorités sanitaires sur un pied d'alerte.

L'an dernier, la canicule aurait fait plus d'une centaine de morts dans la grande région de Montréal, malgré une série de mesures d'urgence mises sur pied par la sécurité civile et la santé publique. Les autorités sont donc sur le qui-vive mardi afin d'éviter que ne se répètent ces tristes événements.

Avec l'humidité, les températures ressenties aujourd'hui pourraient dépasser les 35 degrés Celsius. Pour parler de canicule, la chaleur accablante doit toutefois sévir pendant trois jours consécutifs.

Avertissement de smog pour la région de Montréal

Environnement Canada a émis mardi matin un avertissement de smog pour toute la région métropolitaine de Montréal, la vallée du Richelieu, le sud de Lanaudière ainsi que les basses Laurentides.

La Direction de la santé publique rappelle que certaines personnes sont plus à risque de souffrir de la chaleur. Elle tente d'ailleurs cette année de joindre les gens souffrant de troubles mentaux et de mieux cibler les secteurs à risque.

Les spécialistes recommandent aussi aux personnes vulnérables d'éviter les efforts physiques intenses et de rechercher les endroits frais et climatisés.

Les travailleurs à risque

Selon la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST), 70 travailleurs québécois souffrent de coups de chaleur chaque année.

« Pour les travailleurs, quand il y a une période de grande chaleur, il faut s'assurer de porter des vêtements qui sont assez légers et qui permettent l'évacuation de la sueur. Il faut également boire de l'eau toutes les 20 minutes », explique un porte-parole de la CSST, Éric Arseneault.

Il ajoute que l'employeur a également certaines directives à respecter et devrait prévoir un endroit à l'ombre où les travailleurs pourront aller se reposer. Il devrait également réorganiser le travail afin de permettre des pauses plus longues et plus fréquentes.

De 2005 à 2009, quatre travailleurs ont perdu la vie en raison de coups de chaleur, selon la CSST.

La vague de chaleur persiste aux États-Unis

Quelque 23 États américains sont touchés par la canicule. Des alertes de chaleur intense sont en vigueur dans tout le sud et le centre du pays, où les températures frôlent les 40 degrés Celsius.

De l'Oklahoma au Connecticut, plusieurs records ont déjà été battus, et au moins un mort a été signalé.

À New York, où il fait déjà 34 degrés, la mairie prévoit ouvrir 450 centres de rafraîchissement dans l'ensemble de la ville.

La chaleur devrait durer quelques jours, avant de se transformer en orages potentiellement violents.

Société