•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le demi-frère du président Karzaï assassiné

Ahmed Wali Karzaï, dans son bureau de Kandahar, en février 2011.
Ahmed Wali Karzaï, dans son bureau de Kandahar, en février 2011. Photo: La Presse canadienne / AP/Anja Niedringhaus

Ahmad Wali Karzaï, le demi-frère du président afghan et gouverneur de la province de Kandahar, en Afghanistan, a été assassiné par l'un de ses gardes du corps, chez lui, dans le sud du pays.

La mort d'Ahmed Wali Karzaï a été confirmée par deux porte-paroles du gouvernement. C'est un membre de sa garde privée qui l'a tué avec un fusil automatique AK-47, selon un témoin oculaire.

Le demi-frère du chef de l'État avait été visé par de multiples tentatives d'assassinat par le passé.

En mai 2009, son convoi avait été attaqué dans la province orientale de Nagarhar par des insurgés qui avaient utilisé des roquettes et des mitrailleuses. Un de ses gardes du corps avait été tué.

Moins de deux mois avant cette embuscade, quatre kamikazes talibans avaient attaqué le bureau du conseil provincial de Kandahar, tuant 13 personnes.

Ahmed Wali Karzaï, qui avait quitté le bâtiment quelques minutes avant le début de l'assaut, avait déclaré qu'il était visé, tandis qu'un porte-parole taliban affirmait que la cible était le tout le site.

Ahmed Wali Karzaï, qui était né en 1961, a fait l'objet de nombreuses accusations et était notamment soupçonné d'être payé par la CIA ou mêlé au trafic de drogue dans cette région instable du pays.

Soutenu par son aîné, le président Karzaï, il niait tout implication dans des activités criminelles.

The Associated Press

International