•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada va boycotter la conférence de l'ONU sur le désarmement

John Baird, leader parlementaire du gouvernement conservateur, en conférence de presse à Ottawa, le 16 mai 2011
John Baird, leader parlementaire du gouvernement conservateur, en conférence de presse à Ottawa Photo: La Presse canadienne / Adrian Wyld
Radio-Canada

Le Canada boycottera la conférence des Nations unies sur le désarmement pour protester contre le fait que la Corée du Nord en assure la présidence, a annoncé le ministre des Affaires étrangères canadien, John Baird, lors d'une conférence de presse lundi.

Le ministre a déclaré qu'il était « absurde » que la Corée du Nord préside la conférence et que le Canada prenait une position claire.

« C'est une décision symbolique », a déclaré le ministre Baird, en soulignant que la Corée du Nord constituait un « délinquant majeur » en matière de prolifération nucléaire.

La Corée du Nord a réalisé des tests nucléaires en 2006 et en 2009, défiant plusieurs résolutions des Nations Unies sur le contrôle des armements.

Le Canada n'aura donc pas de représentant à la conférence avant la fin de la présidence de la Corée du Nord le 19 août. Celle-ci a débuté le 28 juin dernier.

Ottawa veut également changer la mécanique du système de rotation de la présidence, selon l'ordre alphabétique des 65 pays membres.

Même si d'autres pays ont protesté contre l'accession de la Corée du Nord à la présidence, le Canada constitue le seul pays à être allé aussi loin dans ses actions.

Il s'agit d'une escalade de représailles alors que le Canada a déjà mis en place des sanctions économiques à l'endroit de la Corée du Nord. En octobre dernier, le Canada a adopté une « politique d'engagement restreint » à la suite du torpillage d'un navire sud-coréen par la Corée du Nord au printemps 2010.

Politique