•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bill Blaikie quitte la vie politique

Bill Blaikie

Bill Blaikie

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de la Conservation et député d'Elmwood, Bill Blaikie, a annoncé lundi qu'il ne se présenterait pas lors des prochaines élections provinciales.

Le néo-démocrate a entamé sa carrière politique à Ottawa lorsqu'il a été envoyé au Parlement par les électeurs de la circonscription de Winnipeg-Birds Hill.

Il a été député fédéral jusqu'en 2008 et a tenu plusieurs rôles clefs à la Chambre des communes.

Après avoir quitté la colline Parlementaire, Bill Blaikie a été élu député provincial de la circonscription d'Elmwood lors d'une élection partielle en mars 2009.

Selon le premier ministre, Greg Selinger, la passion de Bill Blaikie pour l'environnement a permis de mener à bien plusieurs projets importants dans la province.

Greg Selinger ajoute que Bill Blaikie a joué un rôle important dans la création de cinq nouveaux parcs provinciaux au Manitoba en 2011.

Il note que le ministre Blaikie a également beaucoup fait pour assurer la protection de la forêt boréale à l'est du lac Winnipeg en plus de mettre en place une stratégie pour la conservation du lac.

Bill Blaikie affirme qu'après une carrière politique de 32 ans, il est heureux de bientôt pouvoir se consacrer à d'autres champs d'intérêt.

Le politicien de 60 ans n'a pas révélé la nature de ceux-ci.

Bill Blaikie est professeur auxiliaire en théologie à l'Université de Winnipeg et a déjà indiqué qu'il aimerait écrire un livre sur la relation entre la spiritualité et la politique.

Le député d'Elmwood demeurera en poste et restera ministre de la Conservation jusqu'aux élections provinciales du 4 octobre.

Lundi dernier, un autre ministre néo-démocrate avait annoncé son retrait de la politique provinciale. La ministre des Finances du Manitoba, Rosann Wowchuk, indiquait qu'elle ne se lancerait pas dans la course pour des raisons personnelles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !