•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'imagerie cérébrale de demain

Le cerveau d'un homme
Photo: iStockphoto

Des chercheurs français ont mis au point une technique d'imagerie qui permet d'analyser plus finement le cerveau.

Les ultrasons fonctionnels du cerveau (UFC) rendent l'étude des flux sanguins plus précise et permettent de voir des changements très subtils dans l'activité cérébrale.

Selon le chercheur Mickael Tanter et ses collègues de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, la résolution et la sensibilité de la méthode offrent la possibilité de suivre le développement d'une crise d'épilepsie sur l'ensemble du cerveau d'un petit animal.

Il y a plus de dix ans, la technique d'imagerie fonctionnelle telle qu'on la connaît aujourd'hui a révolutionné la médecine et les neurosciences. Elle permet de voir l'activité cérébrale d'une personne en réponse à un stimulus en localisant l'afflux sanguin qui se produit dans la région activée.

Mais cette technique ne permet pas d'obtenir des images d'événements transitoires ou qui touchent l'ensemble du cerveau, comme les crises d'épilepsie.

En outre, l'échographie Doppler, aussi basée sur l'utilisation des ultrasons, ne permettait pas d'observer les tout petits vaisseaux du cerveau et donc de visualiser son activité.

La nouvelle méthode dépasse les limites des précédentes puisqu'elle est à la fois sensible (capable de filmer la vascularisation fine du cerveau) et précise en raison d'une excellente résolution dans le temps et dans l'espace.

Par exemple, la nouvelle technique est capable de mesurer les mouvements du sang sur l'ensemble du cerveau, plusieurs milliers de fois par seconde (contre quelques dizaines de fois jusqu'alors). Il est ainsi possible de détecter le flux dans de très petits vaisseaux.

Grand potentiel

Les auteurs de ces travaux publiés dans le magazine Nature Methods affirment que le potentiel d'applications de cette nouvelle technique s'avère énorme puisqu'elle a l'avantage d'être portable et peu chère.

Sur le plan médical, elle pourra aider à suivre le développement du foetus durant la grossesse, à mieux comprendre le développement du cerveau ainsi que l'apparition de certaines maladies comme l'épilepsie. Sa grande précision permettra aussi de répondre à de nombreuses questions fondamentales en neurosciences, estiment les chercheurs.

Médecine

Science