•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premiers signes de campagne électorale dans les rues de Winnipeg

Une candidate du parti conservateur manitobain

Une candidate du parti conservateur manitobain

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Même si les élections provinciales n'auront lieu que le 4 octobre prochain, plusieurs candidats ont entamé leur campagne, trois mois avant le jour du vote.

Déjà, à Winnipeg et ailleurs, on peut voir des pancartes et des publicités dans divers lieux publics. Le phénomène est nouveau et s'explique par une seule raison : la tenue, pour la première fois, d'élections à date fixe.

En effet, la loi électorale du Manitoba a été modifiée en 2008, sous le règne de l'ancien premier ministre, Gary Doer, afin que la date des élections soit connue à l'avance.

Le candidat libéral de la circonscription de Fort Rouge, Paul Hesse, un avocat, est l'un de ceux qui ont entamé très tôt leur campagne. En 2007, il avait terminé deuxième derrière la ministre du Travail, Jennifer Howard. Cette fois, il espère changer la donne en s'y prenant tôt.

« Je faisais le porte-à-porte cinq semaines avant » lors des élections de 2007, dit-il, « parce qu'on prévoyait une élection au printemps, mais on ne savait pas. Maintenant on sait que c'est en octobre. »

Selon lui, connaître la date des élections augmente la transparence, à la fois pour les candidats, les partis politiques et les citoyens.

M. Hesse a, entre autres, signé un contrat d'exclusivité avec un supermarché de la chaîne Safeway, sur l'avenue River près de la rue Osborne, à Winnipeg. Pour 310 $ par mois, aucun autre candidat ne pourra s'afficher dans le commerce.

Du côté d'Élections Manitoba, on confirme que rien de tout cela n'est illégal. Selon la Loi sur le financement des campagnes électorales, les partis politiques peuvent dépenser jusqu'à 250 000 $ en publicité au cours de l'année où se tient une élection. Chaque candidat peut dépenser un maximum de 6000 $.

Le fait de connaître la date des élections produit un autre effet : le nombre de candidats inscrits monte en flèche. Selon Mary Skanderberg, directrice des opérations et des communications à Élections Manitoba, « normalement, à ce point, il n'y en a pas plus d'une poignée ».

Entre 120 et 130 candidats sont présentement inscrits.

La campagne électorale doit durer entre 28 et 35 jours, selon la loi. Elle devrait être lancée officiellement entre le 30 août et le 6 septembre prochains.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !