•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guy Turcotte pourrait être libéré

Guy Turcotte
Radio-Canada

Guy Turcotte pourrait bientôt quitter la prison après avoir été déclaré non criminellement responsable de la mort de ses enfants, en février 2009, pour cause de troubles mentaux.

L'ex-cardiologue avait admis avoir tué ses enfants.

La Commission d'examen des troubles mentaux a de 45 à 90 jours pour évaluer le cas de Guy Turcotte. La commission est composée d'un psychiatre et d'un avocat.

Il existe trois issues possibles. M. Turcotte pourrait être libéré soit sans conditions, soit avec conditions, ou bien il pourrait être interné dans une institution psychiatrique.

Sur le plan professionnel, le Dr Yves Lamontagne, l'ancien président du Collège des médecins du Québec, a précisé dans une entrevue à RDI que l'ex-cardiologue Turcotte avait démissionné du Collège des médecins deux jours après les faits.

Sur la question du retour à l'exercice du métier, le Dr Lamontagne a indiqué que Guy Turcotte pourrait exercer de nouveau la médecine s'il remplissait certaines conditions exigées par le Collège des médecins.

Par ailleurs, la Couronne a 30 jours pour interjeter appel. Cependant la mère des enfants, Isabelle Gaston, a expliqué après l'annonce du verdict qu'elle n'allait pas interjeter appel et a souhaité que la Couronne fasse de même.

Extrait d'une entrevue exclusive avec Isabelle Gaston, accordée à Josélito Michaud en août 2010.

Cette entrevue ne pouvait être diffusée avant la fin du procès. La version intégrale sera présentée dimanche à 21 h, sur les ondes de Radio-Canada, dans le cadre de l'émission On prend toujours un train pour la vie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Justice

Justice et faits divers