•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le président du CIO Jacques Rogge et le président sud-africain Jacob Zuma

Le président du CIO Jacques Rogge et le président sud-africain Jacob Zuma

Photo : La Presse canadienne / AP Photo

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le compte à rebours est commencé. Le président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, est arrivé lundi à Durban, en Afrique du Sud, où se tiendra mercredi le vote qui désignera la ville organisatrice des Jeux d'hiver de 2018.

La 123e assemblée générale du CIO verra ses membres choisir laquelle d'Annecy (France), de Munich (Allemagne) ou de Pyeongchang (Corée du Sud) organisera ces Jeux. La ville coréenne est déjà établie favorite. Elle a déjà vécu deux candidatures infructueuses pour présenter les Jeux de 2010 et de 2014.

Déjà, depuis quelques jours, les comités de candidatures des trois villes en lice sont à pied d'oeuvre pour convaincre les membres du CIO installés dans différents hôtels de la station balnéaire de la côte est sud-africaine.

Les Allemands comptent entre autres sur la présence de l'ex-footballeur Franz Beckenbauer pour promouvoir l'image positive de Munich comme ville sportive.

C'est seulement la deuxième fois qu'une session du CIO a lieu en Afrique, une première sur le continent en plus de 70 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !