•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Juifs du Canada et Israël : une nouvelle pour une fusion

Le site web du CIJA
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Prévue depuis plusieurs mois, la fusion des principales organisations juives canadiennes et des organismes représentant Israël au Canada est entrée en vigueur le 1er juillet.

Cette réorganisation majeure réunit sous un même chapeau le Congrès juif canadien, le Congrès juif québécois, le Comité Canada-Israël, le Comité Québec-Israël, de même que d'autres organismes des milieux universitaires et étudiants.

Le mouvement pour cette fusion a été engagé par le Council for Israel and Jewish Advocacy (CIJA), une organisation parapluie qui travaillait déjà avec les organismes désormais unifiés. La nouvelle structure porte d'ailleurs provisoirement le nom officieux de « CIJA 2.0 », en attendant que soit dévoilée sa prochaine appellation.

Différents facteurs ont milité en faveur de ce regroupement, notamment des facteurs financiers - l'opération permet d'éliminer de nombreux postes. Mais l'union vise également à renforcer un message préalablement véhiculé par le CIJA quant aux intérêts de la diaspora juive et ceux d'Israël.

Selon le chef de la direction du CIJA, Shimon Fogel, les distinctions entre les préoccupations domestiques des Juifs et celles des intérêts d'Israël sont « de plus en plus artificielles ».

« Il est impossible de les distinguer, dit M. Fogel. Quand s'agit-il d'antisionisme? Quand s'agit-il d'antisémitisme? C'est ainsi que les choses ont évolué sur le plan international. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !