•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conservateurs et néo-démocrates au coude à coude dans les sondages

Souris d'ordinateur

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À quelque trois mois du scrutin provincial, le Parti conservateur et le NPD recueillent chacun 44 % des intentions de vote des Manitobains, selon un récent sondage réalisé par la firme Probe Research.

L'appui de la population au Nouveau Parti démocratique a ainsi progressé de 9 points depuis le dernier sondage, passant de 35 à 44 % des intentions de vote.

En mars dernier, le Parti conservateur disposait de 12 points d'avance sur le NPD, selon un précédent sondage de l'institut. Les conservateurs ont, eux, perdu 3 points depuis lors et recueillent également la préférence de 44 % des personnes interrogées.

Le Parti libéral compte 9 % des intentions de vote des Manitobains.

Inondations et retour des Jets

Avant les inondations, le premier ministre, Greg Selinger, était méconnu des électeurs. Il a profité de l'occasion pour démontrer ses qualités de chef, selon Scott Mckay, président de Probe Research.

« Je pense que les inondations ont joué en sa faveur et qu'il a fait des gains grâce à cela », indique-t-il.

Par ailleurs, la présence du premier ministre à l'annonce du retour des Jets de Winnipeg a également aidé le Nouveau Parti démocratique, selon lui.

L'analyste politique Michel Lagacé ajoute que les troupes orange gagnent du terrain aux dépens du Parti libéral, dont la popularité est en chute libre. Les libéraux récoltent 9 % dans les intentions de vote, en chute de 5 points par rapport à mars dernier.

« Ils viennent d'essuyer une défaite remarquable au niveau fédéral, alors je pense que les gens n'ont pas tendance à se tourner vers le Parti libéral à ce moment-ci s'ils ne sont pas satisfaits du gouvernement au pouvoir », explique-t-il.

Les quelque 125 annonces d'investissements du NPD contribueraient aussi à dorer son image.

Selon Michel Lagacé, l'enjeu majeur de l'élection provinciale demeure le passage à l'est ou à l'ouest du lac Manitoba du controversé projet hydroélectrique Bipole 3.

Il s'agira à nouveau d'une lutte entre deux partis lors de la campagne qui se tiendra à l'automne, selon le politologue.

Ce sondage a été réalisé par téléphone auprès de 1000 adultes dans toute la province, du 7 au 25 juin derniers, la marge d'erreur est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !