•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Montréalais arrêté pour avoir menacé l'industrie du gaz de schiste

autopatrouille

L'unité provinciale des enquêtes spéciales a dépêché une équipe sur place.

Radio-Canada

Un homme de 61 ans a été arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi à Montréal dans son domicile de la rue Charlemagne. Les policiers le soupçonnent d'avoir proféré des menaces contre des employés et des entreprises qui oeuvrent dans l'industrie du gaz de schiste.

Selon la Sûreté du Québec, le suspect aurait fait parvenir début juin des lettres de menaces à des promoteurs gaziers ainsi qu'au quotidien La Presse. La lettre envoyée au journal, composée de caractères découpés dans des revues, se revendiquait de la Milice québécoise pour la protection du territoire, un organisme inconnu.

La missive menaçait l'industrie du gaz de schiste de représailles si elle poursuivait ses opérations industrielles au Québec au-delà du 1er juillet. Le texte évoquait la destruction de sites d'exploitation ou d'exploration. L'auteur incitait également les dirigeants et les employés de cette industrie à quitter le Québec, sans quoi des actions seraient prises contre leur famille qui réside en Alberta.

La police, qui a pris ces menaces très au sérieux, a rapidement retracé celui qu'elle croit être l'auteur de ces lettres. La GRC, la Sûreté du Québec et le SPVM ont participé à l'opération qui a conduit à l'arrestation de l'homme, dans son domicile de la rue Charlemagne.

Le suspect a été relâché peu de temps après, en échange d'une promesse de comparaître pour répondre à des accusations de menace et d'incitation à craindre des activités terroristes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Justice