•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

Un restaurateur de Saint-Jérôme rend publics des documents pour dénoncer l'administration du maire Gascon

facture

La facture rendue publique par Daniel Picotte

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le restaurateur Daniel Picotte, qui affirme avoir dû commanditer un souper de l'équipe électorale du maire de Saint-Jérôme, Marc Gascon, pour un montant de 5000 $ après avoir reçu un permis pour sa terrasse, rend publics les factures et le chèque pour appuyer ses allégations.

C'est le soir du 6 novembre 2005 que le restaurateur de Saint-Jérôme a reçu l'équipe de Marc Gascon. La facture que rend publique M. Picotte indique que 346 personnes ont participé à l'événement. Il en a coûté 1557 $ pour les boissons et 5190 $ pour la nourriture. Avec le service, la facture a atteint 8309 $.

Le 14 juin dernier, Daniel Picotte a affirmé à Radio-Canada que le conseiller municipal de l'équipe Gascon Bernard Bougie lui avait demandé de ne pas payer pour la nourriture étant donné que le restaurateur avait obtenu, quelques semaines auparavant, un permis pour bétonner le plancher de sa terrasse. Le conseiller a nié avoir fait une telle suggestion.

Or, trois autres témoignages viennent corroborer celui du restaurateur. D'abord, l'employé responsable des mets préparés, Benoît Rousseau. « Moi, je suis allé à l'avant pour faire les photocopies justement, puis j'ai entendu une petite conversation vite faite là », raconte-t-il. Interrogé sur ce qu'il a entendu, M. Rousseau répond : « Ben, tout simplement que Monsieur voulait acquitter une facture par une commandite. »

L'épouse du restaurateur, Nathalie Graton, était dans le bureau, lors de la rencontre avec le conseiller Bernard Bougie. « M. Bougie avait demandé, vu que monsieur le maire avait donné le permis pour la terrasse, s'il pouvait enlever la nourriture », affirme-t-elle.

La secrétaire du restaurant, Karine Sauvageau, était aussi présente. « M. Bougie a demandé à ce que ce soit diminué. Donc, de là, les repas en moins. »

Par voie de communiqué, le maire soutient avoir en sa possession la facture qu'il aurait acquittée à 100 %. Son chef de cabinet indique qu'elle sera rendue publique quand le maire en décidera.

ChèqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chèque obtenu par Radio-Canada

Toutefois, Radio-Canada a obtenu le chèque qui a été envoyé au restaurateur. Le montant indiqué est de 2034 $, soit le prix pour les boissons et le service, uniquement.

Par ailleurs, le cabinet du maire Gascon fait circuler un dossier sur le restaurateur Daniel Picotte. Le document de 18 pages retrace les démêlés entre la Ville et le commerçant. Daniel Picotte a reçu deux constats d'infraction pour des enseignes non réglementaires.

Le dossier révèle également que depuis plus de deux ans, le service des incendies lui demande d'installer des gicleurs. Au départ, la municipalité n'avait cependant pas la capacité pour fournir la pression nécessaire pour desservir l'immeuble. Daniel Picotte installe actuellement ses gicleurs.

D'après le reportage de Pierre Duchesne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !