•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-gouverneur de l'Illinois Blagojevich coupable de corruption

L'ex-gouverneur de l'Illinois Rob Blagojevich et sa femme, devant le palais de justice de Chicago (27 juin 2011).

L'ex-gouverneur de l'Illinois Rob Blagojevich et sa femme, devant le palais de justice de Chicago (27 juin 2011).

Photo : La Presse canadienne / M. Spencer Green

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien gouverneur de l'Illinois, Rod Blagojevich, a été reconnu lundi coupable de 17 des 20 chefs d'accusation de tentative de fraude et de corruption auxquels il faisait face devant un tribunal de Chicago.

L'homme de 54 ans avait notamment tenté de monnayer l'ancien siège de Barack Obama, devenu président.

Les jurés ont rendu leur verdict, au terme de neuf jours de délibérations. La preuve déposée contre l'ancien gouverneur incluait notamment l'enregistrement d'une conversation dans laquelle il déclarait que le siège de M. Obama au Sénat représentait une occasion « en or ».

Il est interdit à Blagojevich de voyager à l'extérieur du district nord de l'Illinois sans la permission du tribunal. L'audience de détermination de la peine aura lieu le 1er août.

L'affaire Blagojevich a connu plusieurs rebondissements.

Au mois d'août 2010, les jurés ont été incapables de s'entendre sur deux autres accusations d'extorsion. Un seul chef d'inculpation a été retenu contre l'ancien gouverneur.

M. Blagojevich a été reconnu coupable d'avoir menti aux agents fédéraux du FBI.

En décembre dernier, le président Barack Obama lui-même montrait la porte de sortie à Rod Blagojevich.

Le 29 janvier, Rod Blagojevich a été destitué à l'unanimité par les sénateurs de l'Illinois.

Des procureurs fédéraux enquêtaient sur son administration depuis des années. Il a été arrêté le 9 décembre 2008 dans sa maison de Chicago.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !