•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La STM fait plus de place au vélo

autobus mobilité réduite

Les personnes à mobilité réduite pourront monter à bord des autobus du RTC dès samedi.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Société des transports de Montréal lance un nouveau projet-pilote pour le transport de vélos. Des supports à bicyclettes seront installés à l'avant des autobus des circuits Fleury et Salaberry, sur les lignes 140 et 180 qui circulent dans le nord de Montréal.

Deux vélos pourront ainsi être transportés à la fois sur ces autobus. Ce système est déjà utilisé dans des centaines de villes nord-américaines, dont Québec.

Le syndicat des chauffeurs d'autobus s'oppose à ce projet parce qu'il le juge trop dangereux. Il considère que les vélos pourraient happer des passants, en plus d'obstruer la vue des chauffeurs.

Selon le président du syndicat, « le métro et l'autobus sont pratiquement accessibles à tous les coins de rue. Il y a des pistes cyclables accessibles partout », explique par ailleurs Denis Vaillancourt qui est « pas mal certain » qu'avec le trafic actuel sur l'île de Montréal, « si vous prenez votre vélo, ça va aller deux fois plus vite qu'en autobus ». Il affirme ne pas vouloir priver les usagers de ce service, mais il considère qu'il faut « veiller à la santé et à la sécurité de tout le monde ».

Michel Labrecque ne nie pas qu'il y a de nombreuses pistes cyclables sur lesquelles les cyclistes peuvent pédaler à Montréal. Mais le président du conseil d'administration de la STM veut favoriser la « complémentarité modale », autrement dit « le cocktail transport ». « Il faut combiner l'offre de transport collectif et l'offre de transport actif, précise-t-il. On peut se déplacer en vélo, mais, selon les occasions, on peut vouloir se déplacer sur de plus longues distances, ou revenir à la maison en transports en commun parce qu'il pleut le soir. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !